Location de voiture à Martinique

Trouvez les meilleurs offres

Avec un large choix des marques les plus connues, Enjoy est le meilleur moyen de louer une voiture à un prix défiant toute concurrence.

  • Vous pouvez économiser jusqu’à 70%
  • Vous aurez accès au plus grand choix de véhicules
  • Louer une voiture n'aura jamais été aussie facile!

Comparez les voitures de location à Martinique, ce qu’il faut savoir

La Martinique, c’est ce paradis tropical dont vous avez toujours rêvé. Une île des Caraïbes qui a tout pour plaire : des plages magnifiques, des jungles luxuriantes remplies de fleurs exotiques, d'authentiques villages créoles et un impressionnant volcan enveloppé de brouillard. Vous pourrez y voir des tortues de mer, des colibris, des coraux, des fleurs exotiques... Et y vivre de vrais moments de bien-être.

Que savoir sur la Martinique ?

Histoire rapide de l’île

L'île a d'abord été occupée par la tribu amérindienne des Arawaks, puis par les Caraïbes. À l'arrivée de Christophe Colomb, les Caraïbes dominaient les Arawaks et contrôlaient l’île. La Martinique a été cartographiée par Christophe Colomb en 1493, mais l'Espagne ne s'intéressait pas à ce territoire.

Le 15 septembre 1635, Pierre Belain d'Esnambuc, gouverneur français de l'île de Saint-Kitts, débarque dans le port de Saint-Pierre avec une centaine de colons français environ. Il revendique la Martinique comme territoire du roi de France Louis XIII et établit la première colonie européenne au Fort Saint-Pierre. Des juifs hollandais, expulsés du Brésil portugais, introduisent le sucre sur l'île en 1654. De nombreux esclaves sont importés d'Afrique pour travailler dans ces plantations sous le règne de Louis XIV.

En 1667, la seconde guerre anglo-néerlandaise s'étend aux Caraïbes, la Grande-Bretagne attaquant la flotte française pro-néerlandaise en Martinique, la détruisant presque totalement. L’influence britannique augmente dans la région. La Martinique est attaquée ou occupée à plusieurs reprises par les Britanniques, notamment dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle. La Grande-Bretagne contrôle l'île pendant la majeure partie du temps de 1794 à 1815, lorsqu'elle est rendue à la France à la fin des guerres napoléoniennes. Depuis lors, la Martinique est restée une possession française.

Les rébellions des esclaves au début du XIXe siècle, ainsi que les campagnes des abolitionnistes persuadent le gouvernement français de mettre fin à l'esclavage dans les Antilles françaises en 1848. En conséquence, certains propriétaires de plantations se mettent à importer des travailleurs d'Inde et de Chine.

Le 8 mai 1902, la montagne Pelée entre en éruption et détruit complètement Saint-Pierre, tuant 30000 personnes. Peu après, la capitale est déplacée vers Fort-de-France, où elle se trouve encore aujourd'hui.

En 1946, l'Assemblée nationale française vote à l'unanimité la transformation de la colonie en département d'outre-mer.

Population et culture locales

Comme expliqué plus haut, la culture de la Martinique est un mélange entre les cultures amérindienne, européenne, africaine, indienne, et sud-américaine. Ces influences plurielles se ressentent dans la cuisine, la musique, les traditions, et l’état d’esprit des locaux, ouverts et accueillants envers les étrangers. Les martiniquais ont la réputation d’être sympathiques et souriants. On se fait rapidement des amis à la Martinique !

Que visiter en Martinique ?

La Martinique historique

Saint-Pierre est un endroit important de l’histoire de la Martinique. Au XVIIIe siècle, c’était la capitale glorieuse de la Martinique, et sa plus grande ville. Puis le 8 mai 1902, la montagne Pelée entre en éruption : des coulées de lave se déversent sur la ville, qui est complètement détruite. Le vieux centre de la ville est toujours debout, fossilisé dans une couche de lave noire et de cendres. Vous pouvez aller vous promener dans les rues, observer les effets de la lave, et même voir la cellule de prison où a été retrouvé l’un des seuls survivants de l'éruption. Une sorte de petit Pompéi.

Au Musée de la Pagerie, vous pourrez découvrir la vie de Joséphine, la dame qui devint l’épouse de Napoléon. Cette demeure de pierre toute proche des Trois-Ilets, au sud de la Martinique, est bien cachée dans la végétation. C’est ici que vivait la famille de Marie Joseph Rose Tascher de la Pagerie, mieux connue sous le nom d’Impératrice Joséphine. Cette maison a été transformée en un musée consacré à la vie de cette dame, avec un arbre généalogique et des objets de son enfance.

Le petit Le Carbet est le lieu où Christophe Colomb aurait débarqué lors de son voyage de 1502. C’est un endroit joliment aménagé depuis, aux jolies plages, aux palmiers qui se balancent au gré du vent. Paul Gaugin y a également séjourné. Vous y trouverez également des galeries d'art et des salles de concert où passer des bons moments, qui vous changeront du reste de votre séjour.

La Martinique nature

Le Jardin de Balata est un des endroits les plus intéressants de toute la Martinique. Situé tout près de Fort-de-France, c’est un point de nature calme et apaisant, où prendre un grand bol d’air frais. Pelouses bien vertes, fleurs multicolores, bambous, cocotiers et palmiers, prairies fleuries… Un vrai petit coin de paradis. Vous pourrez vous promener au gré de vos envies, emprunter les ponts de corde et les sentiers sinueux du jardin, observer les oiseaux et les fruits exotiques cachés dans la verdure.

La montagne Pelée se situe sur le versant nord de la Martinique. C’est le seul volcan ayant causé de tels dommages sur le sol français. Son sommet est devenu un lieu de randonnée vraiment agréable pour les touristes. Une piste zigzague le long des crêtes sinueuses du massif, et les marcheurs peuvent s'attendre à des panoramas inoubliables sur la Dominique au loin ! Un endroit idéal pour respirer et passer un moment sportif.

Le parcours de la Caravelle est l'un des nombreux sentiers de découverte qui permettent aux voyageurs de s'aventurer dans l'arrière-pays sauvage de la Martinique. Il englobe tout, de la houle océanique à la forêt dense, en passant par les ruines coloniales. Commencez par une randonnée à travers les grandes mangroves de la côte est. Puis grimpez sur les rochers jusqu'à la baie de l'Anse Tartane, où les vagues de l'Atlantique s’écrasent sur la côte (cette région est d’ailleurs réputée pour ses spots de surf). De là-bas, vous pouvez retourner dans les bois et découvrir les vestiges du château de Dubuc. Aujourd'hui délabré et usé par le temps, le site offre un aperçu de l'ancienne époque coloniale de la Martinique.

Caché entre les jungles brumeuses autour de L'Ajoupa-Bouillon, le parc naturel régional de la Martinique abrite les zones naturelles le plus impressionnantes de l’île. Préparez vos chaussures de marche et sortez vos bâtons de randonnée avant de venir, car les sentiers longent les cours de la rivière Rosalie, se faufilent autour des bosquets en fleurs et des jardins créoles. Les visiteurs peuvent choisir de faire une visite guidée du site et tout apprendre sur la richesse botanique de la région, ainsi que sur les pouvoirs curatifs et médicinaux des différentes plantes qui y poussent.

La Martinique touristique et balnéaire

Un des endroits les plus agréables pour décompresser à la Martinique, c’est bien sûr la plage des Salines ! Le sable blanc, l'océan bleu, les cocotiers qui se balancent doucement, les vagues allant et venant, les embruns marins rafraîchissants... Un paysage de carte postale. Baignez-vous, bronzez, et sirotez un punch ou un cocktail dans une noix de coco... Le rêve !

La plage de l’Anse Mitan est parfaite pour les familles avec enfants. La plage comporte des zones délimitées pour les enfants. Le tourisme est plus développé dans cette partie de l'île, vous trouverez donc un magasin de proximité, des restaurants et même un casino en face.

Que faire en Martinique ?

Activités

Accrochées à la montagne Pelée, balayées par les vents, et à environ un kilomètre de marche de la commune de L'Ajoupa-Bouillon, les Gorges de la Falaise offrent aux voyageurs les plus intrépides l'occasion de goûter à la nature la plus sauvage de la Martinique. L'endroit cache une série de cascades jaillissantes et de gorges étroites qui sont parfaites pour la baignade et la marche en rivière. Mais c'est la randonnée qui reste l’activité qui vous permettra de profiter au maximum du lieu. La piste vous emmènera sur des rochers recouverts de mousse et des saillies tranchantes, à travers des bosquets habités par les colibris.

Passage obligé pour les voyageurs qui veulent faire des emplettes : le Grand Marché. Faufilez-vous entre les étals de curcuma et de patates douces, les citrons verts, jaunes, les radis et les piments, les gousses de vanille et les ananas. C’est ce que vous propose le Grand Marche du centre-ville de Fort-de-France. Egalement connu sous le nom de marché aux épices, c'est l’endroit idéal pour acheter ces fruits et épices régionaux. Attendez-vous à trouver de tout, des bâtons de cannelle aux noix de muscade… Et sentez toutes ces odeurs incroyables.

Outre les étals de son célèbre marché aux épices, la capitale de la Martinique, Fort-de-France, cache bien d’autres surprises dans ses rues et son port de plaisance. Pour les amateurs de mode, il y a les cours de la rue Victor Hugo. Il y a aussi la superbe cathédrale Saint-Louis, et la place de la Savane, ombragée par des palmiers, où les habitants flânent sous les représentations de l'impératrice Joséphine et d'autres. Ne manquez pas non plus les jolis dômes du Sacré-Cœur de Balata - une réplique de la célèbre basilique de Paris sur la colline.

On peut voir le Rocher du Diamant émerger de la mer des Caraïbes, à deux pas de la côte sud de l'île de la Martinique. Ce grand promontoire est connu pour avoir été l'un des principaux points de discorde entre les forces britanniques et françaises pendant les guerres napoléoniennes. Mais aujourd'hui, il est également très apprécié des plongeurs, qui viennent en masse pour explorer les grottes sous-marines. Vous pourrez y admirer des espèces rares d'éponges, de coraux et de poissons.

Gastronomie locale

La Martinique, avec ses mélanges d’influences si variées, est un endroit à la gastronomie riche. Quelques plats locaux délicieux :

  • L’ accra. C’est une sorte de beignet, et probablement le plat le plus célèbre et le plus courant des Caraïbes. Chaque île a sa propre recette d’accras. Ils sont le plus souvent préparés avec du poisson salé, des crevettes ou des légumes. En Martinique, les accras de morue sont un plat emblématique. Ils sont fabriqués à partir d'une pâte à frire dont le principal ingrédient est du poisson salé, mélangé à des épices. Les Martiniquais consomment ce plat en entrée, en collation ou parfois au petit-déjeuner.
  • Le chatrou est une petite pieuvre utilisée dans de nombreux plats martiniquais. Parmi les plus célèbres de ces plats, citons la Fricassée de chatrou, qui est un ragoût de poulpe aux tomates, oignons, citrons et autres épices. Elle peut également être consommée sous forme de ragoût de Chatrou, qui combine le poulpe frit avec des haricots rouges, des lentilles, du riz blanc et des ignames hachées.
  • Le colombo est une épice caractéristique de l'île et est largement disponible dans les supermarchés et les magasins locaux. Le colombo, c’est un mélange d'épices françaises et indiennes. Il combine le curcuma, la graine de moutarde brune, le piment, la coriandre, le laurier antillais, le thym et le poivre noir. Parmi les plats les plus connus, on trouve le Colombo de Martinique, un curry traditionnellement fabriqué à partir d'agneau cuit dans du lait de coco, du gingembre et de la poudre de Colombo. Il est également utilisé pour assaisonner le poulet, la chèvre, le porc ou des légumes tels que l'aubergine, le potiron ou d'autres racines locales.
  • Le Ti Punch est une boisson martiniquaise traditionnelle qui fait partie intégrante du paysage culturel et historique. L'ingrédient principal du Ti Punch est le rhum agricole, terme désignant le rhum tiré du jus de canne à sucre fraîchement pressé plutôt que de mélasse. Dans un Ti-Punch, le rhum est mélangé à une goutte de sirop de canne à sucre et à un citron vert pressé. Souvent, au lieu de servir la boisson préparée, le barman place les ingrédients sur le bar où chaque client peut préparer sa propre boisson selon son goût.
  • Lambis est le mot créole qui désigne un gros escargot de mer. Il peut être grillé, frit, mangé en cocotte, en ragoût ou en crêpe. Il est fréquemment servi avec des tomates, du jus de citron vert, de la sauce chili épicée, du persil et du sel.
  • Le Matatou de Crabe traditionnellement consommé à Pâques et marque la fin du carême. L'ingrédient principal est le crabe de terre ou de mangrove. Pendant la période précédant cette fête religieuse, de nombreux Martiniquais achètent ou pêchent leurs crabes et les conservent pendant quelques semaines en les nourrissant d'une variété d'épices et de légumes. Les crabes sont normalement préparés et farcis de riz, d'oignons, de tomates, de ciboulette, d'épices et servis avec une sauce épicée.
  • Le Féroce d'Avocat est un hors-d'œuvre de poisson chaud salé. L'idée de férocité vient des niveaux d'épices utilisés dans le plat. La recette traditionnelle est composée d'avocat, de jus de citron vert, de farine de manioc, de piments mélangés à des feuilles d'épinards et de poisson salé. Il existe d'autres variantes, comme la chair de crabe ou de homard. Ce plat était traditionnellement consommé au petit déjeuner par les travailleurs des plantations de sucre.
  • Le Blanc Manger au Coco est fabriqué à partir de lait de coco, de vanille en poudre et de sucre. Ce dessert traditionnel est composé d’ingrédients mélangés à de la gélatine et parfois à du jus de citron vert et de cannelle pour le rendre sucré et piquant. Le Blanc Manger au coco se consomme froid et se sert idéalement avec quelques fruits rouges et parfois des amandes.

Vous avez une question? Veuillez contacter notre équipe

Notre chat en ligne est en service entre 9h30 et 18h0 du lundi au vendredi. Adresse mail: customersupport@enjoycarhire.com

Une politique de carburant équitable

Foire aux questions

Foire aux questions : location de voiture à Martinique

La plus grande ville de Martinique est Fort-de-France. La seconde est Thessalonique. Puis viennent Le Lamentin et Le Robert.
Il n’y a qu’un seul aéroport en Martinique, c’est l’Aéroport Aimé Césaire de Fort-de-France.
A Fort-de-France, ce sera environ 20 euros les 24 heures pour une petite voiture type Mini.
En faisant un trajet reliant Grand’Rivière, au nord, à Saint-Anne, au sud, vous mettrez entre 2 heures et 2 heures 30 en voiture.
Comme dans la plupart des pays du monde : à droite.
Dans les villes, la vitesse maximale est de 50 km/h. Hors agglomération, la vitesse est limitée à 90 km/h, et à 70 km/h sur certaines portions.
Tous les types de véhicules en général. Par exemple, des véhicules type Intermédiaire (la Peugeot 208 est à 20 euros pour 24 heures); des véhicules Mini (la Citroën C1 est à environ 17 euros pour 24 heures).
Les prix les plus avantageux dépendent de la demande, du moment de l’année, de la ville, et du type de véhicule. Si vous cherchez sur Enjoy, vous trouverez les locations de voitures les moins chères, et pourrez modifier tous les critères. Alamo, Enterprise, Europcar, Flizzr sont en général les entreprises proposant les meilleures offres sur la Martinique.