Location de voiture en Guadeloupe

Trouvez les meilleurs offres

Avec un large choix des marques les plus connues, Enjoy est le meilleur moyen de louer une voiture à un prix défiant toute concurrence.

  • Vous pouvez économiser jusqu’à 70%
  • Vous aurez accès au plus grand choix de véhicules
  • Louer une voiture n'aura jamais été aussie facile!

Comparez les voitures de location en Guadeloupe, ce qu’il faut savoir

Guadeloupe est une ville extrêmement riche. A une cinquantaine de kilomètres de la côte atlantique, c’est la capitale du Sud-Ouest. C’est une des plus belles villes de France. Elle est traversée par la Garonne, et réputée pour ses bâtisses historiques sublimes. Avec environ huit cent mille habitants, c’est la cinquième agglomération du pays. Dernièrement, elle est devenue à la mode, pour sa gastronomie exceptionnelle, son cachet si particulier, et ses vins réputés. C’est la capitale mondiale du vin, et toute sa région produit parmi les plus grands vins. C’est également une ville universitaire importante (cent mille étudiants), et un pôle de recherche important du pays, hébergeant de nombreuses entreprises internationales des secteurs spatial et aéronautique. Bienvenue dans une ville d’excellence.

Que savoir sur Guadeloupe ?

Histoire rapide de la Guadeloupe

Les îles ont d'abord été peuplées par le peuple Arawak qui a ensuite été déplacé vers 1400 après J.-C. par les Caraïbes.

Christophe Colomb a été le premier Européen en Guadeloupe, débarquant en novembre 1493 et lui donnant son nom actuel. Plusieurs tentatives de colonisation par les Espagnols au XVIe siècle ont échoué en raison des attaques des Caraïbes. En 1626, les Français sous Pierre Belain d'Esnambuc ont commencé à s'intéresser à la Guadeloupe, en en expulsant les colons espagnols. La propriété de l'île passe ensuite à la Compagnie française des Indes occidentales avant d'être annexée à la France en 1674 sous la tutelle de leur colonie en Martinique. L'esclavage institutionnalisé, mis en place par le Code noir à partir de 1685, conduit à l’essor du commerce du sucre.

Pendant la guerre de Sept Ans, les Britanniques occupent la Guadeloupe. Pendant cette période, Pointe-à-Pitre devient un port important et les marchés des colonies britanniques d'Amérique du Nord sont ouverts au sucre guadeloupéen qui s’échange contre de la nourriture et du bois. L'économie se développe rapidement, enrichissant les colons européens. 18 000 esclaves sont importés en Guadeloupe. La plantation de café commence à la fin des années 1720, également travaillée par des esclaves, et en 1775, le cacao devient également un produit d'exportation important.

La Révolution française de 1789 amène le chaos en Guadeloupe. Profitant de la situation anarchique, la Grande-Bretagne envahit la Guadeloupe en 1794 ; les Français répondent en y envoyant des soldats dirigés par Victor Hugues, qui reprennent les terres et abolissent l'esclavage. En 1810, les Britanniques s’emparent à nouveau de l'île, qu'ils remettent à la Suède en 1813.

Dans le traité de Paris de 1814, la Suède cède la Guadeloupe à la France, ce qui donne naissance au Fonds de la Guadeloupe. En 1815, le traité de Vienne reconnaît définitivement le contrôle français sur la Guadeloupe.

En 1936, Félix Éboué est devenu le premier gouverneur noir de la Guadeloupe. En 1946, la colonie de la Guadeloupe est devenue un département d'outre-mer de la France.

Population et culture locales

La culture de la Guadeloupe est un mix de cultures amérindienne, européenne, africaine, indienne et sud-américaine. Ces influences très variées se révèlent dans la nourriture, la musique, les usages et le tempérament des habitants, qui sont toujours prêts à accueillir les étrangers. Les habitants de la Guadeloupe ont la réputation d'être sympathiques et bons vivants. Vous vous ferez rapidement des amis là-bas !

Que visiter en Guadeloupe ?

La Guadeloupe nature

Un premier endroit incontournable de la Guadeloupe : la Pointe des Châteaux. S'élevant de façon spectaculaire sur la pointe est de l'île, ce promontoire rocheux et escarpé vous transportera dans un autre monde. Aux alentours, des falaises et des saillies géologiques à profusion. L'endroit est également célèbre pour ses vents, qui toute l'année attirent des foules de cerfs-volants et provoquent des vagues énormes qui s’écrasent sur le rivage. Les surfeurs peuvent tenter l’aventure aux Grandes Salines, et les promeneurs préfèreront le petit îlot de La Désirade, que l'on peut apercevoir à travers les Caraïbes par temps clair.

Au cœur des montagnes de la Basse-Terre, le parc national de la Guadeloupe va de la forêt vierge brumeuse à la mangrove infinie bordant la côte. Il est considéré comme l'un des endroits les plus riches en biodiversité de toute les Caraïbes. Vous pourrez y admirer des multitudes de mammifères rares et intéressants qui se cachent dans ses forêts. Par exemple la mangouste, qui a été ramenée d’Inde, ou le rongeur agouti qui se faufile dans les sous-bois. Il y a aussi des tortues de mer et des lamantins dans l'océan… Bref, ça vaut le détour !

Autre trésor naturel époustouflant de l'île, caché au plus profond du parc national de Guadeloupe : les chutes du Carbet. Elles dévalent les montagnes volcaniques de Basse-Terre en trois belles cascades. La deuxième est facilement accessible par les sentiers de randonnée qui vont vers La Grande Soufrière, tandis que la partie la plus haute et la plus basse sont réservées aux marcheurs les plus intrépides et les plus endurants. Les visiteurs peuvent s'attendre à des vues magnifiques sur les chutes, avec des forêts verdoyantes accrochées à des falaises abruptes et les embruns de l'eau qui planent dans la jungle. La vasque de la troisième chute du Carbet est également un lieu de baignade très apprécié.

Le Parc Zoologique et Botanique de Guadeloupe est un des passages obligés de l'archipel pour les amoureux de la nature. Abrité sous les arbres d'une forêt tropicale primitive, il offre une zone protégée à la faune de l’île. Les visiteurs sont invités à se plonger dans les bosquets de goyaviers pour y chercher des tortues rares et des ratons laveurs de Guadeloupe. Mais vous aurez aussi votre lot de félins, d’oiseaux et de lémuriens.

La Guadeloupe touristique et balnéaire

Il est facile de comprendre pourquoi la plage de La Grande-Anse est l'une des plus célèbres étendues de sable de la Guadeloupe. Entourée par des collines recouvertes de jungle, elle se cache à l'extrémité nord-ouest de la Basse-Terre. Des vignes et des palmiers majestueux bordent le rivage tout autour de la baie. La plage s'étend sur un kilomètre tout autour de la côte, ce qui signifie qu'elle n'est presque jamais bondée, tandis que de nombreux petits restaurants charmants comme Kote Lagon et Karacoli offrent des rafraîchissements et des sièges confortables à quelques mètres du clapotis de la mer.

Le joyau du littoral de Grande-Terre, avec ses plages magnifiques, c’est la Plage Caravelle. Elle longe la partie sud de l'île, avec son écrin de cocotiers verdoyants et les bars et piscines à débordement du Club Med Resort, et est très appréciée des voyageurs en famille, des amateurs de bronzage et des nageurs (les eaux sont particulièrement calmes grâce à une barre de récifs coralliens en mer qui cassent les vagues). La Caravelle est également réputée pour sa plongée en apnée, qui se pratique surtout à l'extrémité ouest de la plage, où les jardins de corail se fondent dans les bancs de sable et permettent à vie marine exotique et colorée de s’épanouir.

Les alentours de la Guadeloupe

Depuis que Christophe Colomb a navigué dans ses eaux dans les années 1490, l'île de La Désirade, d'une beauté incroyable, se dessine à travers la brume de la côte est de Grande-Terre, dans la mer des Caraïbes. Des trajets réguliers en bateau vous y emmèneront en 45 minutes environ. Arrivée aux jetées de Beausejour, la plus grande ville de La Désirade. De là, il est possible d'emprunter les routes de montagne accidentées en 4×4, jusqu'aux confins sauvages de la Réserve Naturelle Nationale de La Désirade, où d'énormes iguanes se baladent tout près de vous !

Juste au sud de l'île de Basse-Terre, le petit archipel des îles des Saintes, souvent négligé, reste un des endroits les plus tropicaux de toute la région de la Guadeloupe. Entourées de récifs colorés et de jardins de corail, les terres s’appuient sur les roches volcaniques qui sortent de l'océan. Terre-de-Haut est la plus visitée de l’archipel, avec ses jolies rangées de maisons aux toits rouges alignées jusqu'à une baie rocheuse donnant sur la ville de pêcheurs de Marigot. Les remparts du Fort Napoléon donnent un bel aperçu de l'héritage colonial historique de la région.

Marie-Galante attire beaucoup moins de visiteurs que la Guadeloupe. Mais cette petite île juste au sud de Grande-Terre comporte de nombreux trésors. Tout d'abord, elle est pleine de falaises et de promontoires sculptés, qui s'élèvent par endroits jusqu'à 150 mètres au-dessus de l’eau… Des promenades vraiment spectaculaires s’offrent à vous ! Ensuite, elle abrite les plus grands brasseurs de rhum du pays, avec la Distillerie Poisson qui se cache à l'extérieur de Grand-Bourg et ses créations locales à base de canne à sucre. Enfin, il y a les ruines des anciennes plantations, leurs cheminées qui se dressent sur de belles plages isolées comme Petite Anse et Vieux-Fort - deux endroits vraiment paradisiaques !

Où sortir en Guadeloupe ?

Activités

Les intrépides et les amoureux de la nature ne doivent pas manquer l'occasion de visiter le volcan de la Soufrière, qui domine les forêts du parc national de Guadeloupe, sur l'île de Basse-Terre. La route qui mène au sommet est difficile mais magnifique, avec une série de sentiers de randonnée bien entretenus qui se faufilent dans les bois, longent la rivière et mènent jusqu'au sommet du volcan. Les randonnées sur la célèbre piste du Pas du Roy prennent environ cinq heures.

Depuis plus de 400 ans, la ville de Pointe-à-Pitre est la plaque tournante commerciale de l'île de Grande-Terre. C'est ici que les anciens propriétaires fonciers seraient venus vendre leurs piles de canne à sucre, leurs lots de rhum en bouteille, leurs épices. Aujourd'hui, les choses n'ont pas trop changé, avec des étals, des bazars et des boutiques locales tout au long des quais. La Darse est un quartier animé où les poissonniers vendent leurs prises fraîches, où des sacs de cumin, de muscade et de cannelle diffusent leurs parfums sucrés dans l'air chaud et où les habitants se retrouvent pour bavarder le week-end. Et il y a aussi des possibilités de shopping plus raffiné, avec des bijoux sur mesure proposés dans la rue Schoelcher et à Frébault.

Le Musée du Rhum de Sainte Rose, situé sur la rive nord de la Basse-Terre, est le lieu incontournable en Guadeloupe pour les voyageurs qui veulent tout savoir sur la plus célèbre exportation d'alcool des Caraïbes. Les expositions traitent de tous les aspects de la production de rhum, détaillant la culture de la canne à sucre au cours des siècles de l'histoire de la Guadeloupe ainsi que les techniques complexes de fabrication des fûts utilisées dans le processus de brassage. Les visiteurs pourront également voir des outils et des presses historiques de distillation, et le plus important : goûter !

Gastronomie locale

La gastronomie guadeloupéenne est variée et riche. Voici quelques spécialités délicieuses à goûter sur place :

  • Le bokit est inspiré du «johnny-cake», un pain plat à base de farine de maïs. Très populaire au déjeuner et tard le soir, vous y trouverez deux morceaux de pain frits, farcis de viande, de fromage et arrosés d'une sauce au vinaigre. De nombreux stands offrent leur propre touche spéciale, de la mayo épicée faite avec de la poudre de curry au poisson frais local.
  • Un classique des Caraïbes dans la même veine que le bokit : l'accra. C’est un beignet frit vendu comme en-cas sur les marchés et comme entrée dans les restaurants. Garnis de morue, de homard ou de crevettes, les accras viennent de la culture africaine.
  • Vous êtes au bon endroit pour manger du poisson. L’accès facile à la mer vous garantit un produit qui n'a été pêché que quelques heures auparavant. Du mahi-mahi grillé au crabe de terre en passant par la conque farcie, laissez-vous tenter par les fruits de mer locaux. Le homard des Caraïbes est moins joli que ceux que vous connaissez, mais tout aussi savoureux.
  • Connu sous le nom de Colombo dans les Antilles françaises, ce plat créole fait plus penser à un ragoût qu'à un curry typique. Au XIXe siècle, des immigrants sri-lankais sont venus en Guadeloupe (et son île sœur, la Martinique) pour travailler dans les plantations de sucre et ont apporté avec eux des recettes de leur pays d'origine. La poudre de colombo - un mélange de cumin, de curcuma, de coriandre et de clous de girofle - est mélangée à des légumes, de la viande ou des fruits de mer et constitue un pilier de la cuisine créole de la Guadeloupe.
  • Les Guadeloupéens profitent pleinement de l'abondance des noix de coco, qu'ils ajoutent aux boissons, aux desserts et au petit déjeuner. L'un des meilleurs moyens d’en profiter est de la consommer en glaces ! Vous pouvez trouver des sorbets de coco sur les marchés en plein air et près des plages, où les locaux battent le sorbet sur commande, en le transformant à la main en une pâte légère. Fabriqué à base de noix de coco et de lait concentré, le sorbet coco a un petit goût de muscade et de cannelle, et ressemble plus à de la glace qu’à du sorbet. Une tasse de sorbet ne vous coûtera pas très cher et son goût si savoureux vous donnera peut-être envie de l’essayer au petit déjeuner.
  • La Guadeloupe est parsemée de distilleries de rhum, et il serait vraiment dommage si vous partiez sans avoir goûté à cette spécialité si agréable à boire. Dans la quasi-totalité des neuf distilleries de la Guadeloupe (Longueteau en Basse-Terre est un des endroits les plus réputés) et dans tous les bars, vous trouverez du Ti' Punch, une spécialité des Antilles françaises à base de rhum. Bien sûr, vous pouvez vous régaler de piña coladas et de mojitos jusqu’à plus soif… mais c'est le Ti' Punch que les gens du pays commandent, et qui reste la grande spécialité locale. Pour vraiment apprécier cette boisson, il faut un rhum très doux - c'est le seul ingrédient à part le sucre de canne et le jus de citron vert.

Vous avez une question? Veuillez contacter notre équipe

Notre chat en ligne est en service entre 9h30 et 18h0 du lundi au vendredi. Adresse mail: customersupport@enjoycarhire.com

Une politique de carburant équitable

Foire aux questions

Foire aux questions : location de voiture en Guadeloupe

Les plus grandes villes de Guadeloupe sont Les Abymes, Baie-Mahault, Le Gosier et Saint-Anne.
En faisant un trajet reliant Saint-François, à l’est, à Deshaies, à l’ouest, vous mettrez environ 2 heures en voiture. C’est le même temps de trajet entre Anse-Bertrand au nord et Trois Rivières au sud.
Le seul aéroport international est l’Aéroport Pôle Caraïbes de Pointe-à-Pitre. Deux autres aérodromes existent, mais sont de petites structures pour les trajets régionaux : l’aérodrome de Baillif à l’ouest et l’aérodrome de Saint-François à l’est.
Comme dans la plupart des pays du monde : à droite.
Cela dépend du moment de l’année et du véhicule. Mais à Pointe-à-Pitre, ce sera minimum 17 euros les 24 heures pour une petite voiture type Fiat Panda.
Dans les villes, la vitesse maximale est de 50 km/h. Hors agglomération, la vitesse est limitée à 90 km/h ; certaines portions sont à 70 km/h.
Tous les types de véhicules en général. Par exemple, des véhicules type utilitaire (la Dacia Lodgy est à 60 euros pour 24 heures); des 4X4 (la Jeep Renegade est à environ 60 euros pour 24 heures).
Les prix les plus avantageux dépendent de la demande, du moment de l’année, de la ville, et du type de véhicule. Si vous cherchez sur EnjoyTravel, vous trouverez les locations de voitures les moins chères, et pourrez modifier tous les critères. LR Location, Heliconia, GWADOM locations sont en général les entreprises proposant les meilleures offres sur la Guadeloupe.