Location de voiture aux États-Unis

Trouvez les meilleurs offres

Avec un large choix des marques les plus connues, Enjoy est le meilleur moyen de louer une voiture à un prix défiant toute concurrence.

  • Vous pouvez économiser jusqu’à 70%
  • Vous aurez accès au plus grand choix de véhicules
  • Louer une voiture n'aura jamais été aussie facile!

Comparez les voitures de location aux États-Unis

Les États-Unis sont un pays vaste et inépuisable d’expériences hors du commun. Pays d’une variété extraordinaire, il vous offre un éventail incroyable de climats : semi-aride dans les plaines de l’ouest, alpin dans les Rocheuses, continental humide au nord, arctique en Alaska, subtropical humide au sud-est,  désertique dans la vallée de la Mort, méditerranéen sur sa côte ouest… Et ces variations climatiques ne sont rien à côté de l’immense variété culturelle, vestimentaire, culinaire, idéologique que l’on peut trouver aux États-Unis. Pays d’immigration, on y retrouve des communautés des quatre coins de la planète. Mais l’identité américaine elle-même est multiculturelle, avec des Blancs, des Afro-Américains, des Hispaniques, des Amérindiens natifs, des Asio-Américains, et des Océano-Américains natifs des îles d’Hawaï et du Pacifique. Véritable pays-monde, vous n’aurez pas assez d’une vie pour découvrir tout ce que les États-Unis abritent.

Que savoir sur les États-Unis ?

Histoire rapide du pays

Les premiers habitants de l'Amérique du Nord ont migré de Sibérie par le pont terrestre de Béring. Au fil du temps, les cultures indigènes d'Amérique du Nord sont devenues de plus en plus complexes et stables, comme la culture précolombienne du Mississippi dans le sud-est, et ont développé une agriculture avancée, une grande architecture et des sociétés organisées.

Les premiers Européens à arriver aux États-Unis ont été les conquistadors espagnols tels que Juan Ponce de León, qui a fait sa première visite en Floride en 1513. Plus tôt encore, Christophe Colomb avait débarqué à Porto Rico lors de son voyage de 1493. Les Espagnols ont établi les premières colonies en Floride et au Nouveau-Mexique, comme Saint-Augustin et Santa Fe. Les Français ont également établi les leurs le long du fleuve Mississippi. La colonisation anglaise sur la côte est de l'Amérique du Nord a commencé avec la colonie de Virginie en 1607 à Jamestown et avec la colonie des pèlerins de Plymouth en 1620.

Un commerce d'esclaves à grande échelle avec les corsaires anglais a commencé.

La guerre révolutionnaire américaine a été la première guerre d'indépendance coloniale réussie contre une puissance européenne. Le deuxième Congrès continental a adopté à l'unanimité la Déclaration d'indépendance, qui affirmait que la Grande-Bretagne ne protégeait pas les droits inaliénables des Américains. Le 4 juillet est célébré chaque année comme le jour de l'Indépendance.

Avec l'élection du républicain Abraham Lincoln en 1860, les conventions de treize États esclavagistes ont finalement déclaré la sécession et formé les États confédérés d'Amérique, tandis que le gouvernement fédéral maintenait que la sécession était illégale. La guerre qui s'ensuivit allait devenir le conflit militaire le plus meurtrier de l'histoire américaine, entraînant la mort d'environ 618 000 soldats ainsi que de nombreux civils.

D'abord neutres pendant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont commencé à fournir du matériel aux Alliés en mars 1941. Le 7 décembre 1941, l'Empire du Japon lança une attaque surprise sur Pearl Harbor, incitant les États-Unis à se joindre aux Alliés contre les puissances de l'Axe.

Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis et l'Union soviétique se sont disputés le pouvoir, l'influence et le prestige pendant ce qui est devenu la Guerre froide, sous l'effet d'un clivage idéologique entre le capitalisme et le communisme. Ils ont dominé les affaires militaires de l'Europe, avec les États-Unis et leurs alliés de l'OTAN d'un côté et l'URSS et ses alliés du Pacte de Varsovie de l'autre.

Population et culture locale

Les Américains sont spontanés, gentils, polis et prêts à se faire des amis à tout moment. Tout le monde s’appelle par son prénom. Le nom de famille, c’est pour les patrons et les soldats. Mais les relations humaines en général sont informelles, détendues, sans protocoles et prises de tête.

Les Américains sont directs. Ils disent très facilement ce qu’ils pensent, et vont droit au but. Donc ne soyez pas choqués si on vous répond « non, je ne veux pas » ou « non, je ne peux pas »… Dans de nombreux endroits, cela est souvent considéré comme de l’impolitesse, alors que les Américains considèrent comme « faux » les personnes qui évitent de dire ce qu'elles pensent. Tout discours trop procédurier et indirect est une perte de temps, et le temps est précieux. Donc lâchez-vous et soyez concis.

Les Américains sont amicaux. Ils sourient beaucoup aux gens, même à ceux qu’ils ne connaissent pas. Ne soyez pas étonnés qu’un passant démarre une conversation avec vous : tout le monde discute avec tout le monde.

Les Américains sont très optimistes et combatifs. Même dans les pires situations, il y a toujours une solution. Dans de nombreux pays, une accumulation de conditions vraiment compliquées poussera les gens à baisser les bras après quelques tentatives. Mais les Américains ont la réputation de ne rien lâcher. Tant qu’il y a de la vie, on se bat ! Quitte à prendre un troisième emploi et à travailler la nuit.

Très autonomes, chacun se bat pour améliorer ses conditions de vie. D’ailleurs, cette autonomie est transmise aux enfants dès leur jeunesse. Ne soyez donc pas étonnés de voir de jeunes adolescents se comporter comme des adultes, aller en ville avec leurs copains, faire des jobs d’été et faire leur vie, car c’est ce que veulent leurs parents. Tout le monde est très indépendant, voir individualiste.

Que visiter aux États-Unis ?

Les États-Unis historiques

Aller à Washington vous permettra de découvrir plusieurs monuments de l’Histoire américaine. La Maison Blanche est un site de renommée mondiale. Que vous preniez simplement des photos de l'extérieur ou que vous fassiez une visite guidée à l'intérieur, cela peut être intéressant de lui réserver une heure. Autre bâtiment de Washington : le Capitole.  C'est le siège du Congrès des États-Unis, et un magnifique bâtiment à part entière. Troisième endroit intéressant : le National Mall. Il regroupe quelques sites incontournables, notamment le Lincoln Memorial et le Washington Monument. Si vous voulez avoir un aperçu de la façon dont les pèlerins vivaient lorsqu'ils sont arrivés sur les côtes américaines en 1627, c'est à Plymouth, Massachusetts, qu’il faut aller. La plantation de Plimoth a pour but de recréer le plus fidèlement possible tous les éléments de la colonisation première du territoire. Il y a même des acteurs qui jouent les rôles des premiers pionniers pour vous permettre d’imaginer et de vous plonger dans cette époque particulière.

Philadelphie regorge de sites emblématiques - ne manquez pas la Liberty Bell, l'Independence Hall (où la Déclaration d'indépendance et la Constitution ont été signées), et les marches du Philadelphia Museum of Art.

Les États-Unis nature

En Californie se trouve un parc incroyable : le Yosemite National Park. Vous devez y passer plusieurs jours pour pouvoir explorer pleinement les merveilles naturelles du parc. Entre autres des falaises de granit, des chutes d'eau vertigineuses, des montagnes, des lacs, des bosquets de séquoias géants, et bien d'autres choses encore…

La vallée de la mort est l'un des endroits les plus chauds de la planète (on ne vous laissera pas y entrer si vous n'apportez pas assez d'eau). Ses paysages vastes et arides sont à couper le souffle. Descendez vers le bassin de Badwater pour atteindre le point le plus bas de toute l'Amérique du Nord. Les couleurs sont impressionnantes.

La forêt nationale de Mount Hood a été créée en 1892. Cet endroit étonnant englobe plus d'un million d'hectares de montagnes boisées, de lacs, de ruisseaux et autres, ainsi que de nombreux camps et refuges. C'est une région sauvage calme et reposante, qui passionnera tous les fans de nature sauvage.

Le parc le plus connu et le plus important des États-Unis, c’est le parc national de Yellowstone dans le Wyoming. Ses chutes d'eau, ses montagnes, ses forêts multicolores et sa grande variété d'animaux sauvages, en font un classique du tourisme américain. Vous pouvez y faire un nombre incalculable de randonnées, et y camper pour des nuits inoubliables sous les montagnes.

Autre endroit impressionnant des États-Unis : le Grand Canyon. Dédale incroyable de falaises, vallées et roches gigantesques, ses couleurs vous frapperont de stupéfaction. Tellement incroyable que de nombreuses personnes fondent en larmes à sa vue !

Les États-Unis touristiques

Visiter l’Empire State Building, c'est un des plus grands classiques du tourisme aux États-Unis. L'Empire State est l'un des sites les plus emblématiques du pays, et vous n'oublierez pas de sitôt cette vue imprenable sur la ville.

Autre classique : la Statue de la Liberté. Sans doute l'un des sites les plus célèbres au monde, une visite de la statue de la Liberté et d’Ellis Island vous permet de découvrir de près Lady Liberty et ses eaux environnantes.

Pour une expérience puissante, rendez-vous aux chutes du Niagara. Ces célèbres chutes sont situées dans l'État de New York, à la frontière du Canada. Pour en profiter pleinement, montez dans un des bateaux à charbon emblématiques de la zone qui vous emmèneront au plus proche de la chute, et vous permettront de prendre des photos impressionnantes. Un moyen excellent de respirer loin de la ville et de se rafraîchir.

Si vous aimez les vacances à la plage et les fêtes tout au long de la nuit, Atlantic City est faite pour vous. Les casinos, les boîtes de nuit, les lieux de divertissement et bien d'autres choses encore bordent sa plage et sa célèbre promenade.

Que faire aux États-Unis ?

Activités

Vous aimez le bon vin, le beau temps et les paysages de campagne ? Vous ne devez pas manquer les nombreux vignobles et caves de la Napa Valley en Californie. De très bons vins sont produits à cet endroit, et faire un tour des caves est une activité qui enthousiasmera les amateurs de bon vin.

Toujours en Californie, vous pouvez visiter le lac Tahoe, un endroit magnifique. Parfait pour se détendre et prendre un bain de soleil, voir se baigner dans le lac en été. Il y fait froid en hiver, ce qui vous permet de profiter des différents sentiers de randonnée autour du lac.

Seattle est l'une des villes les plus sympa des États-Unis, pleine d’activités et de musique, et un endroit formidable à explorer sur la côte ouest. Ne manquez pas le célèbre Space Needle, le marché de Pike Place pour les fruits de mer frais, et la navigation de plaisance sur Puget Sound.

Pour les fans de chevaux, rendez-vous à l'île d'Assateague à Chincoteague. Située entre les États du Maryland et de la Virginie, elle abrite deux troupeaux de chevaux sauvages. Des milliers de touristes y vont chaque année pour voir les chevaux nager vers une autre île, où les troupeaux sont rassemblés par les cowboys.

Gastronomie locale

Les États-Unis, avec leur mixité culturelle, ont subi l’influence de nombreuses cuisines du monde. Certains plats tirent leur origine de recettes anglaises, italiennes, allemandes, mexicaines, françaises, africaines… Et le tout est souvent bien salé, bien sucré, et bien gras. Pour un maximum de plaisir pour notre palais. Ci-dessous une liste de spécialités américaines connues et moins connues :

  • La popularité du hamburger et du cheeseburger aux États-Unis est incontestable. Gastronomique, traditionnel, fast-food, avec du bacon, du chili vert, style Juicy Lucy... la liste de ses variations et garnitures est infinie. Les hamburgers sont parmi les spécialités les plus américaines.
  • Les tater tots sont des boulettes de râpé de pommes de terre, qui sont frites et  croustillantes.
  • Le barbecue est une véritable institution pour les américains. Véritable art aux variations régionales nombreuses, il se consomme en famille le dimanche, voir plus souvent pour les fans avec une bouteille de bière à la main. Les sauces varient également d’un endroit à l’autre, avec leur goût typique.
  • Le hot-dog aurait été créé par l’Allemand Charles Feltman qui servait les saucisses allemandes dans un pain brioché. Mais il est devenu un symbole aux États-Unis, avec là encore de nombreuses variétés, comme celui de New York (pain blanc, ketchup, sauce « relish » aux oignons, moutarde, vinaigre balsamique) ou celui de Chicago (pain aux graines de pavot, oignons, tomates, cornichon, sauce relish, surtout pas de ketchup c’est une hérésie là-bas).
  • Le pain de viande est un plat familial que les mères de famille font souvent à leurs enfants. La viande hachée est assaisonnée puis moulée pour prendre la forme du pain, rôtie au four, puis recouverte de sauce ou de ketchup.
  • Le gruau est un est un plat à base de grains de maïs grossièrement moulus, qui peut être extrêmement polyvalent. On le trouve généralement en version salée, mais il peut aussi être sucré. Un plat classique est constitué de crevettes et de gruau.
  • Probablement un des plus emblématiques des aliments américains, la tarte aux pommes a été introduite pour la première fois aux États-Unis par des immigrants britanniques et néerlandais. Cependant, au fil des ans, elle s'est transformée en une expérience alimentaire typiquement américaine, généralement servie avec une boule de glace à la vanille.
  • Pour finir, un autre aliment typique : les Buffalo Wings. Bien que créées dans les années 1960, ces ailes de poulet grillées arrosées d'une sauce piquante au vinaigre de Cayenne sont un casse-croûte omniprésent dans la vie des américains. Les Buffalo Wings ont été servies pour la première fois au Anchor Bar de Buffalo, dans l'État de New York, et sont aujourd'hui l'un des aliments les plus populaires.

Vous avez une question? Veuillez contacter notre équipe

Notre chat en ligne est en service entre 9h30 et 18h0 du lundi au vendredi. Adresse mail: customersupport@enjoycarhire.com

Une politique de carburant équitable

Foire aux questions

Foire aux questions : location de voiture aux États-Unis

La plus grande ville des États-Unis est New York. La seconde est Los Angeles. Puis viennent Chicago et Houston.
En faisant un trajet reliant New York, à l’est, à San Francisco, à l’ouest, vous mettrez environ 5 jours en voiture, en faisant 8 heures de route par jour. On comprend pourquoi prendre l’avion fait partie du quotidien des américains.
Le premier est l’Aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta. Le second est l’Aéroport international de Los Angeles. Le troisième est celui de Chicago.
Comme dans la plupart des pays du monde : à droite.
A New York, ce sera environ 70 euros les 24 heures pour une petite voiture type Ford Fiesta. A Los Angeles, pour le même type de modèle et la même durée il faudra compter environ 33 euros.
Dans les villes, la vitesse maximale est de 48 km/h dans les zones résidentielles et 72 km/h sur les grands axes. Hors agglomération, la vitesse est limitée à 105 km/h. Sur les voies rapides non-Interstate, c’est 113 km/h, et Interstate 120 km/h. Les vitesses sont données en mille par heure.
Tous les types de véhicules en général. Par exemple, des véhicules type utilitaire (la Dodge Gran Caravan est à 77 euros pour 24 heures); des véhicules luxe (la Chrysler 300 est à environ 140 euros pour 24 heures), etc.
Les prix les plus avantageux dépendent de la demande, du moment de l’année, de la ville, et du type de véhicule. Si vous cherchez sur EnjoyTravel, vous trouverez les locations de voitures les moins chères, et pourrez modifier tous les critères.